5G en Suisse le gouvernement contraint de freiner son déploiement

5G en Suisse : le gouvernement contraint de freiner son déploiement ?

Alors que le lancement de la 5G n’est probablement pas une bonne nouvelle pour la planète, des mouvements d’opposition à cette technologie émergent. Plusieurs cantons et municipalités ont ainsi demandé un moratoire sur le déploiement de la 5G en Suisse. Autant dire que ce dernier risque d’être plus complexe que prévu…

Un bridage du potentiel de la 5G en Suisse

S’il existe des opposants au déploiement de la 5G dans l’Hexagone, c’est pour l’heure de l’autre côté des Alpes que la bataille s’est engagée.

En effet, de nombreux mouvements citoyens tentent de stopper ou du moins freiner les projets 5G en Suisse. Il faut dire que les risques évoqués tant pour la santé humaine que pour l’environnement sont pris très au sérieux.

Aussi, pendant que l’Office Fédéral de l’Environnement (Ofev) invite les cantons suisses à choisir leurs antennes sur la base de leurs besoins, certains cartons et municipalités demandent un moratoire.

Face à pareille situation, la Confédération Helvétique ne compte pas faire machine arrière. En revanche, elle a d’ores et déjà reporté la diffusion des directives techniques visant à optimiser la puissance des ondes. En d’autres termes, le potentiel de la 5G en Suisse a été bridé, une situation temporaire… qui pourrait s’éterniser !

Les mouvements citoyens ont raison des ambitions suisses en matière de 5G

Ces derniers mois, les mouvements citoyens anti 5G en Suisse se multiplient. Il faut dire qu’aucune étude n’a réussi à prouver que les antennes adaptatives ne présentaient aucun danger pour la santé. Dirigeant les ondes directement vers l’utilisateur plutôt que de manière diffuse, elles laissent sceptiques de nombreuses personnes.

Face à ce tollé, l’administration helvète n’a d’autres choix que de revoir ses ambitions à la baisse. Reste à espérer qu’une étude viendra rapidement dire que les antennes adaptatives ne présentent aucun risque…

Et dire que la Suisse, souvent critiquée pour son conservatisme, avait choisi de démontrer son appétence pour la modernité. En devenant le premier État entièrement couvert par la 5G, la Suisse voulait valoriser son image. Un pari manqué…

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email