5g mauvaise nouvelle pour la planete

La 5G, une mauvaise nouvelle ?

Souvent décrit comme une avancée technologique majeure, le lancement de la 5G est également perçu comme une très mauvaise nouvelle pour la planète. Production de nouveaux équipements, hausse de la consommation de data, renouvellement prématuré des smartphones, voilà qui fait beaucoup ! Mais n’est-ce pas souvent le côté pervers du progrès ?

Le lancement de la 5G, attendu et redouté à la fois !

Alors que les amateurs du « tout connecté » se ravissent du lancement de la 5G, cet événement ne plaît guère aux écologistes. En effet, si cette technologie promet des performances exceptionnelles, son déploiement devrait également s’accompagner de quelques nuisances pour l’environnement.

Il va nécessiter la production de nouveaux équipements respectueux des standards accompagnant le lancement de la 5 G. Cette fabrication va contribuer à épuiser des ressources non renouvelables comme l’eau ou les énergies fossiles. Elle va également, selon Frédéric Bordage, fondateur du site Green IT.fr, contribuer à détruire des sols pour extraire des minerais. Indirectement, elle va donc participer au réchauffement climatique.

Les dérives de la société de consommation ?

Au-delà des nuisances environnementales causées par la production des équipements, d’autres problèmes accompagnent le lancement de la 5G.

D’abord, l’amélioration du débit fourni devrait considérablement faire accroître la consommation de data. Profitant de la technologie à leur disposition, les utilisateurs devraient se tourner vers des applications gourmandes en bande passante. Autant dire que le streaming vidéo et la réalité virtuelle vont se démocratiser.

Ensuite, pour profiter pleinement du lancement de la 5G, beaucoup de consommateurs devraient acquérir un nouveau smartphone. Or, ce renouvellement prématuré de terminal mobile correspond à un gaspillage énergétique monstrueux. La phase de conception d’un smartphone est effectivement celle au cours de laquelle le plus d’énergie est consommée.

Certains diront très probablement que « c’est le progrès qui veut ça » mais le problème est plus profond. Après, il faut l’avouer, 5G et protection de l’environnement ne font peut-être pas bon ménage (la 4G était déjà décriée) mais chacun est libre de voir son avenir comme bon lui semble…

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email