Tchap

Tchap, une application de messagerie instantanée made in France

Tchap, une application de messagerie made in France

Désireux de ne plus laisser les conversations et échanges des agents des services de l’État entre les mains d’entreprises étrangères, le gouvernement français a dévoilé Tchap. Il s’agit d’une application de messagerie sécurisée made in France qui va être utilisée pour toutes les communications internes de l’État.

Les échanges non critiques de l’État se feront via Tchap

Depuis le 17 avril 2019, les agents des services de l’État français peuvent communiquer entre eux sans avoir recours à une application de messagerie sécurisée étrangère.

En effet, si Telegram ou WhatsApp avait la cote jusque-là, ce temps est révolu puisque c’est désormais vers Tchap qu’ils doivent se tourner. Cette application est effectivement la réponse de la France pour se retrouver une souveraineté nationale.

Destinée exclusivement aux agents des services de l’Etat — une adresse mail avec @gouv.fr est requise pour s’inscrire — cette application a vocation à servir aux « échanges d’informations sensibles ou moins sensibles, en mobilité ou depuis un poste de travail bureautique ».

Autrement dit, l’État n’utilisera pas ce canal de communication pour diffuser des données confidentielles ou top secrètes. Cela n’est bien évidemment pas une surprise puisque même si Tchap sera sécurisée, elle reste une application de messagerie instantanée classique tant dans sa forme que dans ses fonctionnalités.

Le chiffrement de bout en bout embarqué dans Tchap

Vouloir retrouver sa souveraineté est une chose, être capable de faire aussi bien que les solutions existantes en est parfois une autre.

Pour Tchap, les développeurs ont bien travaillé et présentent une application qui garantit le chiffrement de bout en bout des données, qui repose sur les serveurs de l’Etat et qui s’appuie sur l’open source. Côté sécurité, tout a été pensé que l’application de messagerie instantanée soit parfaitement performante. C’est pourquoi Thalès mais aussi l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) ont collaboré avec l’Etat lors de son développement.

Au final, Tchap n’a rien à envier à ses petits concurrents que sont Telegram et WhatsApp et l’État français sait qu’il maîtrise parfaitement tous les échanges qui s’y déroulent.

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email