Des données bientôt stockées en orbite de la Terre

Space Belt : vos données bientôt stockées en orbite de la Terre ?

Space Belt : vos données bientôt stockées en orbite de la Terre ?

Alors que les prévisions du cabinet IDC laissent entendre que le volume de données générées sera de 160 zettaoctets en 2025, de nombreux experts cherchent comment stocker ces dernières de manière sécurisée. Eh bien, la start-up Cloud Constellation a une petite idée sur la question. Présentation d’un projet totalement fou, la Space Belt…

Cloud Constellation entend stocker vos données dans l’espace

À l’heure où le volume de données générées est promis à l’explosion, de nombreuses entreprises sont à pied d’œuvre pour trouver de nouvelles solutions de stockage capables de faire face à la situation.

Une start-up américaine baptisée Cloud Constellation pense avoir trouvé la solution et selon elle, il s’agirait de stocker les données dans l’espace, et plus précisément en orbite de la Terre.

Le projet porté par cette start-up semble complètement fou. Pourtant, il a été mûrement réfléchi et semble faire plus que tenir la route. Tout récemment, il a d’ailleurs franchi une nouvelle étape puisque c’est la société LeoStella qui a été retenue pour la construction d’un écosystème de 8 satellites en orbite de la Terre.

Encore un peu d’attente pour voir la Space Belt prendre forme !

Si Cloud Constellation souhaite que son projet voit le jour dans les meilleurs délais, elle est bien consciente qu’il y a encore du travail à réaliser.

Aussi, dès la finalisation du contrat avec LeoStella — prévue à l’automne 2019 —, tous les acteurs du projet « Space Belt » devraient mettre les bouchées doubles. Très vite, LeoStella devrait sélectionner les fournisseurs des composants destinés à la construction des satellites.

Le reste, ce sont nos confrères du Big Data qui l’expliquent le mieux : « les satellites seront placés dans une orbite équatoriale de 650 kilomètres. À 36 000 kilomètres au-dessus de la Terre, des satellites géostationnaires serviront de relais pour les données en provenance et vers le sol ». D’autres satellites compléteront le dispositif et auront vocation à créer un air gap ultime. Ce dernier a vocation à totalement protéger les données qui seront stockées dans la Space Belt.

Reste ensuite la problématique d’envoyer les satellites en orbite mais Cloud Constellation a là encore une réponse : l’utilisation d’une fusée dernier cri ! Mais rassurez-vous, en attendant de voir un tel projet se concrétiser, il existe d’autres solutions de stockage fiables pour vos données.

partager cet artcile

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email