Opera-VPN

Opera : un VPN gratuit sur Android

Opera : un VPN gratuit sur Android

Il y a un peu moins d’un an, Opera faisait le choix de retirer du marché son application VPN au grand dam de ses utilisateurs qui avaient apprécié ce service. Si ce retrait avait surpris autant que déçu, la société norvégienne entend bien redorer son image en lançant un VPN gratuit sur Android et, cette fois, directement intégré à son navigateur mobile.

Opera entend renforcer la sécurité des données sur mobiles avec son VPN gratuit

A l’heure où les mobinautes accordent une importance croissante à la sécurité de leurs données, nombreux sont ceux qui devraient être ravis d’apprendre qu’Opera propose de nouveau un VPN gratuit et illimité sur les terminaux Android.

Celui-ci ne prend toutefois plus la forme d’une application dédiée comme cela avait été le cas par le passé puisqu’il est désormais directement intégré au navigateur conçu par la société norvégienne. Pour l’heure, il n’est d’ailleurs disponible que dans la bêta du navigateur mais le déploiement sur la version stable devrait intervenir très prochainement.

L’apparition d’un réseau virtuel privé gratuit (VPN gratuit) dans Opera devrait permettre à de nombreux mobinautes de surfer en toute tranquillité et surtout en tout anonymat sur le web. Ceci est d’autant plus vrai que ce VPN gratuit (allez plus loin en découvrant les limites de nombreux VPN gratuits) est très simple à prendre en main, aucune authentification n’étant nécessaire.

Ce point précis du produit est d’ailleurs un véritable gage de sérieux puisque lui-même ne collecte pas la moindre donnée personnelle de l’utilisateur.

Opera espère séduire davantage de mobinautes avec son VPN gratuit et illimité

En dotant son navigateur mobile d’un VPN de qualité, Opera aspire à accroître sa part de marché en séduisant davantage de mobinautes.

Il faut dire que pour l’heure, celle-ci est plutôt limitée puisqu’elle est estimée sous la barre des 1%. Cumulée à celle du navigateur Opera Mini, la société norvégienne pèse entre 2 à 3% du marché de la navigation mobile, ce qui n’est pas très bien payé par rapport aux investissements réalisés pour être au plus proche des attentes des clients.

Le constat est d’ailleurs similaire sur le marché « desktop », le navigateur Opera étant utilisé par environ 2% des internautes.

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email