office-365-armée-américaine

Office 365 devient la suite bureautique de l’armée américaine

Office 365 : la suite bureautique de l’armée américaine

Alors que le Pentagone n’a pas encore communiqué le nom de la société choisie pour conclure un gigantesque contrat informatique pour son cloud, il a en revanche dévoilé le nom de celle qui a été retenue pour le contrat baptisé « Defense Enterprise Office Solutions ». L’heureuse élue se nomme Microsoft et c’est donc sur Office 365 que ses équipes vont collaborer.

Un contrat à 7,6 milliards de dollars pour Microsoft

Début septembre, le Département de la Défense (DoD) et l’Administration Générale des Services (GSA) américains ont annoncé avoir conclu un contrat de 7,6 milliards de dollars avec Microsoft.

Celui-ci prévoit que durant les 10 prochaines années, Office 365 soit la suite bureautique utilisée par les services administratifs du Pentagone mais aussi par l’armée américaine.

Depuis 2017, le projet « Defense Enterprise Office Solutions » (DEOS) — qui consiste en la mise en place d’un ensemble de fonctionnalités d’entreprise (traitement de texte, tableur, messagerie électronique, gestionnaire de fichiers, etc.) — avançait à petits pas. La signature du contrat avec Microsoft devrait l’accélérer puisqu’Office 365 va pouvoir être déployé sous 18 mois sur tous les postes de travail où la suite bureautique doit l’être (en savoir plus sur le déploiement d’Office 365 en entreprise). Au total, ce sont ainsi 1,5 million d’utilisateurs supplémentaires qui vont utiliser Word, Excel, PowerPoint, etc.

Davantage de productivité, plus de sécurité et des économies en optant pour Office 365

En misant sur Office 365 comme base du projet DEOS, le Département de la Défense et l’Administration Générale des Services sont convaincus d’avoir effectué le bon choix. Il faut dire qu’en matière de travail collaboratif et d’outils de productivité, la suite bureautique de Microsoft a déjà fait ses preuves.

Aussi, selon Emily Murphy, administratrice de la GSA, le contrat conclu avec Microsoft « permettra de réaliser des économies et aidera le DoD à partager facilement les informations essentielles à la mission de tous les services militaires, tout en renforçant la cybersécurité et en réduisant les coûts ».

L’armée américaine s’est également dite ravie de ce contrat et a précisé, par le biais de l’un de ses cadres, qu’elle espérait « que DEOS permettra de fonctionner dans les environnements déconnectés, dégradés, intermittents et à faible bande passante prévus dans les conflits du XXIe siècle ».

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email