cloud microsoft

Microsoft : le cloud reste le principal moteur de croissance

Le cloud booste le chiffre d’affaires de Microsoft

Le 23 octobre dernier, le géant américain Microsoft a publié ses résultats financiers. Ces derniers sont meilleurs que les prévisions faites. Il faut dire que si le gaming et la gamme de produits Surface peinent à générer des revenus, le cloud continue d’être un véritable moteur de croissance pour la firme US.

Le cloud booste le chiffre d’affaires de Microsoft

Il y a un peu plus de deux semaines, Microsoft a rendu public ses résultats financiers relatifs au premier trimestre de son année fiscale 2020.

Aussi, sur cette période de trois mois, le géant américain a généré un chiffre d’affaires de 33,1 milliards de dollars soit une hausse de 14% par rapport à la même période de l’année précédente. L’autre bonne nouvelle de cette fournée de chiffres est incontestablement la nette hausse du bénéfice net, cette dernière atteignant 21%.

Plusieurs raisons peuvent expliquer la bonne dynamique de Microsoft. En premier lieu, c’est la division « Intelligent Cloud » qui affiche une nette hausse de ses revenus. Il faut dire qu’avec une croissance de 59%, Azure est un fabuleux moteur pour le géant américain. Toutefois, cette croissance va ralentir considérablement dans les prochains mois puisque le marché est en train d’arriver progressivement à maturité.

En second lieu, ce sont les produits Office 365 qui continuent de voir leurs ventes exploser. Les entreprises sont d’ailleurs nombreuses à déployer cette suite bureautique au sein de leur structure.

Enfin, en troisième lieu, c’est le réseau social professionnel LinkedIn qui contribue largement (+25%) à la hausse du chiffre d’affaires de Microsoft.

Des déceptions aussi pour Microsoft

On le sait, Microsoft est une société présente sur de nombreux segments de marché. Eh bien, sur certains, son activité a probablement déçu les dirigeants.

C’est le cas sur le marché du gaming où Xbox a toujours autant de mal à concurrencer Sony et ses consoles Playstation. Ainsi, au premier trimestre fiscal 2020, les revenus du gaming n’ont augmenté que de 1%. Très insuffisant par rapport aux ambitions…

Autre déception, la gamme de produits Surface… Au cours des derniers mois, les ventes ont reculé de 4%, une preuve – s’il en fallait une – que le public n’a pas adhéré à cette gamme !

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email