Le-marché-du-cloud-en-pleine-croissance-en-France​

Le marché du cloud en pleine croissance en France

Le marché du cloud en pleine croissance en France

Alors que tout laisse penser que le marché du cloud public va exploser d’ici 2022 à l’échelle mondiale, force est de constater que le marché du cloud est en pleine croissance dans l’Hexagone. Rien qu’en 2019, il devrait connaître une croissance de 20% pour peser plus de 12 milliards d’euros en fin d’année.

La demande de services cloud augmente encore

Le 4 juillet 2019, dans le cadre des Rencontres du Cloud, les résultats du dernier baromètre Markess by exaegis ont été dévoilés. Sans véritable surprise, les prestataires de services cloud observent une hausse de la demande émanant des entreprises.

Pour ce qui est de la demande en plateformes et infrastructures en tant que service (PaaS ou IaaS), elle est en hausse de 32%. Lorsque l’on s’intéresse à la demande en logiciels en tant que services (SaaS), elle ne progresse en revanche que de 10%. Il n’empêche que d’ici la fin de l’année 2019, le chiffre d’affaires généré par le cloud devrait bondir de 20% pour s’établir à 12 milliards d’euros. Naturellement, c’est la large majorité des prestataires qui profitent de cette dynamique.

Des besoins divers à combler comme raison au boom du cloud

Si l’étude montre que près de 4 fournisseurs cloud sur 5 prévoient une hausse de la valeur moyenne des contrats en cours, c’est parce qu’ils ont pu constater que les entreprises avaient de nouveaux besoins.

En effet, les services cloud peuvent aider à atteindre de nouveaux objectifs. 71% des sociétés compteraient ainsi dessus pour l’automatisation des tâches de mise en production.

Pour près de la moitié des entreprises, les besoins sont ailleurs et concernent davantage la maintenance ou bien la sécurité du cloud. Ce second pan n’avantage d’ailleurs pas tous les prestataires puisque ceux qui s’appuient sur une infrastructure gérée par un tiers ne peuvent garantir à leurs clients l’absence d’indisponibilité temporaire de service.

Reste donc à voir quels prestataires cloud profiteront de la dynamique du marché d’ici la fin d’année.

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email