Plan France Très Haut Débit du retard dans certaines zones rurales​

Plan France Très Haut Débit : du retard dans certaines zones rurales

Plan France Très Haut Débit : du retard dans certaines zones rurales

En janvier, deux députés ont présenté la synthèse de leur rapport relatif à l’avancement du Plan France Très Haut Débit. S’ils ont salué les avancées réalisées, ils ont également fait part de leurs inquiétudes sur quelques points. Ils estiment en particulier qu’un financement supplémentaire sera indispensable pour le déploiement de la fibre dans certaines zones rurales.

Encore loin des objectifs du Plan France Très Haut Débit ?

Au cours des derniers mois, plusieurs collectivités ont poussé des coups de gueule contre l’Etat quant à l’avancement du Plan France THD. Il faut dire que le gouvernement a refusé d’accorder un financement supplémentaire qui semble indispensable pour déployer la fibre dans certaines zones rurales.

En effet, 2,7 millions de foyers répartis dans quelques 25 départements français semblent hors des cartes. C’est du moins ce que dénonce le rapport d’Eric Bothorel et de Laure de la Raudière. Selon ces députés, 100 millions d’euros manquent à l’appel mais ils jugent que des redéploiements de crédit sont possibles.

En parallèle du financement de son Plan France Très Haut Débit, le gouvernement va devoir clarifier sa position sur la généralisation de la fibre d’ici 2025. Il est de plus en plus probable que de nombreux territoires doivent se contenter de solutions de transition.

Autant dire que les objectifs du Plan France Très Haut Débit sont encore loin d’être atteints…

D’autres inquiétudes mises en lumière par le rapport

Eric Bothorel et Laure de la Raudière s’intéressent aussi dans leur travail à la question de la couverture mobile. Ils constatent alors que la conversion de nombreux sites à la 4G a eu lieu. En revanche, peu sont en état de fonctionnement, et ce surtout en zones rurales.

Les opérateurs sont donc appelés à intensifier leurs efforts pour la mise en fonctionnement de ces sites. Mais d’autres améliorations sont possibles et même nécessaires. Une meilleure cartographie de la couverture mobile est ainsi clairement évoquée.

Le rapport traite aussi le déploiement à venir de la 5G et dit redouter une fracture territoriale. Pour l’éviter, il propose comme solution une réforme de l’Ifer. En effet, une réforme de la taxation des stations radioélectriques pourrait éviter que certains opérateurs ne fassent l’impasse du déploiement de la 5G dans les zones rurales.

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email