Lutte antispam 5 techniques pour éviter les courriers indésirable​

Lutte antispam : 5 techniques pour éviter les courriers indésirable

Lutte antispam : 5 techniques pour éviter les courriers indésirable

Difficile à croire mais 4 mails reçus sur 5 sont des spams, des tentatives de phishing (découvrir l’outil anti-phishing proposé par Bercy) ou des courriels porteurs de virus. Pour les entreprises, il s’agit là d’un véritable problème. En effet, ces courriers indésirables entachent parfois lourdement la productivité des employés. Voilà pourquoi, il est important de mener la lutte antispam. Ces cinq techniques devraient vous aider à atteindre vos objectifs…

1 — Avoir recours à des Realtime BlackHole List (RBL)

Afin de mener la lutte antispam, il est possible de faire confiance à des Realtime BlackHole Lists. Il s’agit d’annuaires d’adresses IP qui ont été associées à des pratiques malveillantes, spams ou autres. Il en existe une cinquantaine sur la Toile mais toutes ne sont pas de la même qualité. Certaines ont une fâcheuse tendance à blacklister trop facilement un serveur sur Internet.

2 — Analyser le contenu des mails entrants

Pour identifier ce qui est du spam ou non, une bonne solution antispam intègre une fonctionnalité d’analyse du contenu des mails. Celle-ci permet de scanner le contenu à la recherche de motifs ou termes fréquemment utilisés dans les spams. Sa fiabilité n’est toutefois pas optimale.

3 — Profiter de l’Intelligence Artificielle (IA) pour améliorer la lutte antispam

Afin d’envisager leur avenir de manière sereine, les entreprises ont besoin de mieux protéger leur messagerie. Il faut dire que les cybermenaces sont de plus en plus présentes. Aussi, grâce à l’IA, il doit y avoir matière à mettre en œuvre une sécurité prédictive de la messagerie. Assurément une bonne chose pour lutter durablement contre le spam…

4 — Utiliser le Sender Policy Framework (SPF) pour optimiser la lutte antispam

Parce que de nombreux cybercriminels utilisent des adresses email usurpées pour mener leurs actions, il peut s’avérer pertinent d’adopter la norme SPF. Celle-ci consiste à indiquer, pour un nom de domaine donné, quelles adresses IP peuvent envoyer des mails. La lutte antispam serait considérablement améliorée en cas d’adoption massive du SPF.

5 — Avoir recours au sandboxing pour éviter les infections

Afin de renforcer la sécurité de vos machines, recourir au sandboxing s’avère une excellente décision. Une sandbox, ou « bac à sable » en français, pourra vous permettre d’exécuter les pièces jointes du mail sans risque pour votre PC. Vous pourrez ainsi détecter assez aisément les comportements suspects de certains malwares ou applications embarqués dans les courriels. Attention toutefois, certains logiciels malveillants se désactivent d’eux-mêmes s’ils détectent un passage dans une sandbox.

La lutte antispam est un combat de tous les instants pour les entreprises. Aussi, en 2020, il faudra le poursuivre, et ce même s’il n’existe à ce jour aucune technologie qui ne soit 100 % efficace.

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email