Serveur dédié virtuel

Serveur dédié virtuel : avantages et inconvénients

Lorsque vous avez des besoins spécifiques et importants, mieux vaut opter pour un serveur dédié plutôt qu’un serveur mutualisé. Dans ce cadre, vous pouvez choisir un serveur dédié virtuel ou VPS (virtual private server). Il s’agit d’un serveur physique partitionné en plusieurs serveurs virtuels. Chacun est indépendant et isolé, mais bénéficie de ses propres ressources dédiées.

Les avantages d’un serveur dédié virtuel

L’avantage principal du serveur dédié virtuel est sa modularité. En effet, chaque VPS peut disposer de son propre système d’exploitation. Ainsi, vous pouvez installer plusieurs serveurs virtuels sur une même machine grâce à un logiciel de virtualisation. Ces serveurs restent cependant complètement isolés les uns des autres.

Il est possible de redémarrer chaque VPS de façon autonome. L’isolation de chaque serveur accroît la protection de vos données. Le serveur dédié virtuel présente tous les avantages d’un serveur dédié classique, mais sans ses contraintes matérielles. En outre, contrairement à un serveur mutualisé, vous bénéficiez de toutes les ressources du serveur dédié.

VPS : les inconvénients

Si vous n’avez aucune connaissance technique d’administration d’un serveur, le serveur virtuel n’est peut-être pas fait pour vous. En revanche, vous pouvez y adjoindre une prestation d’infogérance, qui vous libère des tâches d’installation et de maintenance. De plus, avec une option Plesk, vous avez accès à un tableau de bord ergonomique qui facilite la gestion du serveur.

Par ailleurs, les performances d’un VPS sont inférieures à celles d’un serveur dédié classique. En effet, accéder à une application virtualisée consomme plus de ressources que d’accéder à la même application sur un serveur traditionnel.

Lorsqu’un serveur dédié physique tombe en panne, tous les serveurs virtuels qu’il contient se trouvent impactés. Cependant, les systèmes de VPS prévoient la plupart du temps une redondance des installations pour limiter les risques.

Enfin, si vous hésitez entre un hébergement mutualisé et un serveur dédié virtuel, sachez que ce dernier est plus coûteux.

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email