Les-ventes-d’infrastructures-cloud-en-baisse

Les ventes d’infrastructures cloud en baisse, une grande première !

Les ventes d’infrastructures cloud en baisse !

Alors que le marché des infrastructures informatiques dédiées au cloud public et privé nous avait habitués à connaître la croissance, le deuxième trimestre de l’année 2019 marque une rupture. En effet, pour la toute première fois, les ventes d’infrastructures cloud sont en recul. Inquiétant ?

Les revenus tirés de la vente des infrastructures cloud en baisse de plus de 10 %

Après de longs trimestres de croissance, les ventes d’infrastructures cloud viennent de connaître un vrai coup de frein. En effet, au deuxième trimestre 2019, il est possible d’observer un recul de ces ventes de 10,2 % par rapport à la même période en 2018.

Ce sont toutefois les dépenses en infrastructures liées au cloud public qui ont fondu (-0,9 % par rapport au premier trimestre 2019, -15,1 % par rapport au deuxième trimestre 2018). Cela peut s’expliquer par une demande fluctuante des entreprises (en savoir plus sur la déception des entreprises quant au cloud public) auprès des fournisseurs cloud qui ne les incitent donc plus à acheter dans les mêmes proportions. Dans le même temps, les ventes d’infrastructures cloud privé ont pour leur part très légèrement augmenté (+ 1,5 % par rapport au deuxième trimestre 2018), preuve que le marché continue de grandir même si la croissance ralentit.

Même si le leader du marché, Dell, a vu son chiffre d’affaires diminué (-8,2 % par rapport au deuxième trimestre 2018), il conserve son premier rang avec une part de marché de 16,7 %. HPE, Cisco et Inspur — le fabricant chinois enregistre une hausse de son chiffre d’affaires proche de 20 % en un an — suivent à bonne distance.

De vraies disparités géographiques sur le marché du cloud

Le marché de la vente d’infrastructures cloud n’évolue pas de manière similaire aux quatre coins du globe.

Ainsi, au cours des 12 derniers mois, c’est surtout en Afrique et au Moyen-Orient que les dépenses en infrastructures cloud ont bondi étant donné qu’elles se sont envolées de près de 30 %. Au Canada, elles ont grimpé de 15 % alors qu’elles connaissent une croissance à un chiffre seulement en Europe et au Japon.

Mais il y a d’autres pays ou zones du monde où elles ont considérablement chuté. Aux États-Unis, un marché majeur, les ventes d’infrastructures cloud ont diminué de plus de 16 %. En Amérique latine, la baisse enregistrée avoisine les 12 % alors qu’en Chine et plus généralement en Asie-Pacifique (exception faite du Japon), la diminution des ventes est de l’ordre de 7 %.

Ces fortes disparités illustrent l’arrivée à maturité du marché du cloud dans certaines zones du globe, ce qui peut laisser craindre une stagnation voire une diminution des ventes des infrastructures pour le cloud à moyen et long terme.

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email