promis à une belle croissance en 2020​

Le marché mondial du cloud public promis à une belle croissance en 2020

Le marché du cloud public promis à une belle croissance en 2020

Alors que la fin de l’année 2019 pointe le bout de son nez, le cabinet Gartner a quelque peu révisé ses prévisions quant au marché mondial du cloud public en 2020. En effet, la hausse du chiffre d’affaires annuel pourrait être plus élevée que les précédentes prévisions l’avaient laissé penser.

Belle croissance en perspective pour le cloud public

Fidèle à ses habitudes, le cabinet Gartner a récemment dévoilé de nouvelles prévisions quant au marché du cloud public. Selon ces dernières, son chiffre d’affaires devrait bondir de 17 % en 2020 par rapport en 2019. Autrement dit, il pourrait s’établir à 266,4 milliards de dollars en 2020 contre 227,8 milliards de dollars en cette année qui se termine.

Sans réelle surprise, tous les segments du marché mondial du cloud public connaissent la croissance. C’est toutefois l’infrastructure en tant que service (IaaS) qui progresse le plus avec une progression de 24 % qui lui permettrait de franchir la barre symbolique des 50 milliards de dollars. Cela trouve sa principale explication dans le fait que les centres de données traditionnels n’offrent pas nécessairement une infrastructure adaptée à toutes les applications et charges de travail.

Le segment du logiciel en tant que services (SaaS) reste quant à lui le plus « porteur » avec un chiffre d’affaires estimé à 116 milliards de dollars pour 2020, soit une hausse d’environ 17 % par rapport à 2019. Pour rappel, voici les avantages et inconvénients procurés par les SaaS.

Toujours plus de demande pour les services gérés dans le cloud

S’il y a un autre segment du marché qui progresse à grande vitesse, c’est celui des services gérés dans le cloud.

Promis à passer la barre des 50 milliards de dollars d’ici 2022, les services gérés dans le cloud doivent leur « succès » à leur sophistication toujours plus élevée et à leur haut niveau de compétitivité.

Selon Sid Nag, vice-président de la recherche chez Gartner, « d’ici 2022, jusqu’à 60 % des organisations utiliseront l’offre de services gérés dans le cloud par un fournisseur externe ». Il poursuit en précisant que « les fonctionnalités cloud natives, les services applicatifs, les multiclouds et clouds hybrides constituent un écosystème cloud diversifié qui constituera un élément de différenciation important pour les responsables de produits technologiques ». Voilà donc qui laisse augurer un bel avenir aux fournisseurs de ce type de services…

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email