La planète abrite désormais plus de 500 méga-datacenter

La planète abrite désormais plus de 500 méga-datacenters

La planète abrite plus de 500 méga-datacenters

S’il y a bien un marché qui ne connaît pas la crise, c’est bien celui des méga-datacenters. Ainsi, alors que l’on compte depuis peu plus de 500 méga centres de données gérés par les géants du cloud, voilà que tous les signaux sont au vert pour poursuivre la croissance. En effet, selon de récentes prévisions, ce marché devrait enregistrer une croissance annuelle de 4,58 % jusqu’en 2024. Voici comment expliquer cette excellente santé en 4 points :

1 / La virtualisation comme accélérateur

Si les méga-datacenters connaissent une telle croissance, c’est que l’explosion de la virtualisation des données (découvrir notre offre de datacenter virtuel) a incité les entreprises à revoir leur modèle du centre de données. En effet, en 2020, il est question de réduire les infrastructures et de concentrer les installations de machines, et ce afin de diminuer la complexité et les coûts.

2 / Des coûts de gestion informatique moindres

En choisissant d’héberger leurs données dans des méga-datacenters, les entreprises s’assurent de diminuer les coûts de gestion informatique. En effet, elles peuvent stocker de très grandes quantités de données tout en profitant de technologies de pointe pour pouvoir y accéder à tout moment. Pour l’heure, aucun autre acteur n’est en mesure de concurrencer les méga-datacenters sur la qualité du service et sur la politique de prix.

3 / L’augmentation de la demande de services cloud, une aubaine pour les méga-datacenters

La bonne santé des méga-datacenters trouve également ses raisons dans les besoins que rencontrent aujourd’hui les entreprises. Ainsi, la forte demande de services cloud est une véritable aubaine pour leur développement. Google, Amazon ou même Facebook admettent aussi que l’amélioration des économies d’échelle permet de proposer des offres toujours plus performantes sans augmentation de prix. Un vrai atout par rapport à la concurrence…

4 / Le secteur bancaire et financier pour alimenter la croissance

Comptant parmi les plus importants générateurs de données du globe, le secteur banque et finance devrait tirer la croissance du marché des méga-datacenters au cours des prochaines années. En effet, ce secteur a besoin de telles infrastructures pour réguler le coût des opérations.

Jusqu’à peu, beaucoup de banques disposaient de leur propre centre de données, ce qui avait un réel coût. Mais face à l’explosion de leurs besoins (stockage de données, gestion des transactions, services bancaires, etc.), beaucoup se tournent progressivement vers des centres de données géants, une tendance qui devrait d’ailleurs s’inscrire dans le temps.

La croissance du marché des méga-datacenters (aussi étonnant que cela puisse paraître les micro-datacenters ont aussi la cote), prévue par les spécialistes, devrait donc bien se réaliser au cours des prochaines années…

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email