La fibre optique, comment ça marche

La fibre optique, comment ça marche ?

La fibre optique, comment ça marche ?

À l’heure où la France tente de rattraper son retard en matière de déploiement de la fibre optique, beaucoup de Français se demandent comment fonctionne celle qui est en train de révolutionner les télécommunications. Eh bien, nous leur apportons aujourd’hui les réponses à leurs interrogations.

Le fonctionnement de la fibre optique décrypté

La fibre optique désigne aujourd’hui un réseau fixe s’appuyant sur un support physique extrêmement fin pour transmettre des données à très haut débit.

Ainsi, un câble de fibre optique se constitue de 3 éléments :

– Le cœur. Généralement fabriqué en verre (il peut aussi être en plastique pour des raisons de coût mais les performances seront alors moindres), il permet le transport du signal optique de l’émetteur au récepteur. Sa taille définira la quantité de lumière qu’elle peut « transporter » et donc le volume de données qu’elle pourra transmettre.

– La gaine. Elle recouvre le cœur et a pour missions de contenir les ondes lumineuses et de permettre la réfraction. C’est donc elle qui va faciliter la circulation de la lumière et donc des données.

– Une protection. Elle prend souvent la forme d’une gaine plastique, comme c’est le cas pour de nombreux câbles.

Du fait d’un indice de réfraction légèrement plus élevé que celui de la gaine, le cœur va être en mesure de confiner la lumière. Cette dernière sera effectivement réfléchie de multiples fois et effectuera en quelque sorte un parcours en zigzag dans le cœur.

Mais là où la fibre optique est réellement intéressante, c’est qu’elle permet le transport de la lumière et donc des données sans pertes.

Quel débit aujourd’hui pour la fibre optique ?

À l’heure actuelle, la fibre optique est la technologie qui permet d’obtenir le meilleur débit Internet. Longtemps, elle a ainsi été « bridée » à un débit de 1 Gb/s, bien que son potentiel soit illimité. Mais certains opérateurs commencent à dépasser cette limite pour satisfaire leurs clients professionnels (découvrir notre offre fibre optique pour les entreprises). Quand on sait que le débit maximal théorique pour une connexion ADSL de qualité est de 15 Mb/s et que le débit minimal pour une connexion fibre optique est de 100 Mb/s, il n’est pas difficile de comprendre combien la seconde a bouleversé le secteur des télécommunications.

Et ce n’est pas fini puisque désormais, la fibre optique pourrait passer en mode multicœur et donc offrir des débits bien meilleurs encore. Une preuve de plus que le progrès ne s’arrête jamais !

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email