La 5G peut-elle enterrer le cloud traditionnel ?​

La 5G peut-elle enterrer le cloud traditionnel ?

La 5G peut-elle enterrer le cloud traditionnel ?

À l’heure où le déploiement de la 5G apparaît comme l’un des défis majeurs que les opérateurs de télécommunications français vont devoir conduire, certains pensent que cette nouvelle technologie pourrait faire de l’ombre au cloud. Essayons de comprendre pourquoi…

La 5G va bousculer de nombreux usages

Alors que le déploiement de la 5G a déjà débuté dans certains pays, il faudra attendre encore quelques mois pour qu’il en soit de même dans l’Hexagone.

Il faut en tout cas savoir que l’arrivée de la 5G va considérablement bousculer certains usages. En effet, deux éléments suffisent à justifier cela à savoir le débit et la latence.

Pour ce qui est du débit, elle devrait offrir jusqu’à 1 Gb/s en téléchargement et 500 Mb/s pour l’envoi de fichiers. Le secteur du jeu vidéo devrait ainsi pleinement profiter de la 5G pour faire sa mue puisqu’il devrait en être fini du temps où l’on installe ses jeux sur son ordinateur…

Pour ce qui est de la latence, elle sera extrêmement faible puisqu’elle est estimée à environ 1 milliseconde alors qu’elle atteignait 30 millisecondes pour la 4G. Cette évolution est telle que les objets connectés et intelligents pourront s’appuyer sur des données collectées en temps réel pour agir. D’ailleurs, à n’en pas douter, les applications de localisation, les systèmes domotiques et de nombreux outils dopés à l’Intelligence Artificielle auront recours à la 5G pour transférer des données, même en grand volume.

Le cloud sur le déclin avec l’arrivée de la 5G ?

Et si la 5G donnait un coup de vieux au cloud ? Pas impossible… Une chose est sûre, le cloud va devoir se réinventer s’il veut avoir un véritable avenir car se connecter à un datacenter (en savoir plus sur l’actualité de l’univers du datacenter) pour simplement échanger des données n’aura plus grand intérêt.

Certains professionnels sont d’ailleurs persuadés que la 5G va mettre en grande difficulté les fournisseurs cloud. C’est le cas de John Marksman, CEO de Marksman Capital Insight — une société spécialisée dans la recherche en investissement —, qui il y a quelques mois déclarait dans le magazine Forbes : « la 5G a le potentiel d’éliminer le cloud comme plate-forme informatique ». Selon lui, il est tout à fait envisageable d’imaginer « un monde où des milliards de dispositifs intelligents autonomes traiteraient et agiraient en temps réel sur la base des données préalablement recueillies à la périphérie du réseau ».

D’autres experts se disent convaincus de la fin du cloud dans les toutes prochaines années puisque se connecter à un datacenter n’aura plus de sens s’il est possible de se connecter en une fraction de seconde à n’importe quel autre appareil pour partager des données. Mais de nombreuses voix discordantes essaient également de se faire entendre pour dire que le cloud a encore de belles années devant lui pour la simple et bonne raison qu’entre théorie et pratique, il y a un fossé qui nécessite souvent du temps pour être comblé.

Il sera donc difficile de trancher sur le futur du cloud à l’heure de l’arrivée de la 5G mais il est certain que cette nouvelle technologie devrait avoir son lot d’avantages.

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email