Comment-fonctionne-une-messagerie-électronique

Comment fonctionne une messagerie électronique ?

Comment fonctionne une messagerie électronique ?

Devenue un outil de communication indispensable pour les professionnels comme pour les particuliers, la messagerie électronique a un fonctionnement bien particulier. C’est que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui en 4 grandes étapes.

1 — Envoi du mail et vérifications

Un utilisateur A rédige un mail qu’il souhaite adresser à un utilisateur B. Lorsque la rédaction est finalisée, il clique sur le bouton d’envoi. Avec le protocole SMTP, le courriel va être soumis au MSA (Mail Submission Agent) dont la mission est de vérifier l’identité de l’émetteur du message mais aussi de s’assurer qu’il a bien l’autorisation d’envoyer ce type de mails. Dès lors qu’une réponse favorable lui est donnée (saisie exacte du couple identifiant – mot de passe par exemple), il libère le message. Le MSA est ainsi un acteur majeur dans la lutte contre le spam.

2 — Transfert du mail

Après le MSA, c’est le MTA (Mail Transfert Agent) qui va intervenir. Chargé de « conduire » le message du serveur de messagerie de l’utilisateur A au serveur de messagerie de l’utilisateur B, il va d’abord se renseigner sur ce second. Pour cela, il va effectuer une requête DNS qui doit lui permettre de connaître l’adresse IP du serveur destinataire. Ce dernier va, s’il est équipé d’une solution antispam, chercher à s’assurer que le serveur émetteur n’est pas déjà identifié comme un spammeur. Si c’est le cas, il va bloquer le transfert du mail. Si, en revanche, il est reconnu comme fiable, le transfert va s’effectuer.

3 — Réception du mail

Le serveur de messagerie de l’utilisateur B va stocker le message adressé par l’utilisateur A et le MDA (Mail Delivery Agent) va le présenter au logiciel de messagerie électronique qui, selon la configuration retenue, pourra effectuer de nouveaux contrôles. Le mail sera placé dans la boîte de réception ou bien dans le dossier correspondant aux critères que vous avez définis.

4 — Lecture du mail

L’utilisateur B ouvre son logiciel de messagerie électronique (découvrir la très performante messagerie Exchange Online). Il va envoyer une requête IMAP (ou POP) et il sera possible de consulter le mail adressé par l’utilisateur A.

Voilà, vous savez désormais tout et devez donc mieux comprendre différents termes fréquemment utilisés lorsqu’il est question de messagerie électronique.

partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email