MENUMENU
Virus-Blog

Les malwares souvent inconnus des antivirus avant leur propagation

Les malwares souvent inconnus des antivirus avant leur propagation

Des scanners en ligne riche en enseignements

L’étude menée par Recorded Future s’est intéressée aux malwares soumis à ceux que l’on appelle les « no distribute scanners ». Il s’agit de scanners en ligne de logiciels malveillants qui ont la particularité de ne pas soumettre les malwares qu’ils analysent aux sociétés à l’origine des solutions antivirus. Cela explique d’ailleurs pourquoi les hackers font parfois analyser leurs créations par ces scanners en ligne. Les « no distribute scanners » se distinguent donc des autres scanners en ligne puisqu’ils n’alimentent donc pas les chercheurs en sécurité et leurs bases de données de malwares. Seulement voilà, ce qui est très inquiétant en 2018, c’est que plus de 75% des malwares soumis à ces « no distribute scanners » sont totalement inconnus des chercheurs en sécurité. Cela signifie donc qu’il est impossible qu’un antivirus les bloque avant qu’ils n’aient commencé à se propager dans les systèmes informatiques.

L’efficacité des antivirus sévèrement remise en cause ?

L’étude réalisée par Recorded Future est riche en enseignements. D’abord, elle montre que les hackers et les cybercriminels plus généralement ont toujours un temps d’avance sur les chercheurs en sécurité. Un constat qui se vérifie depuis fort longtemps d’ailleurs… Ensuite, les résultats montrent combien les hackers sont vigilants pour la distribution de leurs malwares en veillant à ce que ces derniers ne soient pas analysés par les scanners en ligne partenaires des grands fournisseurs de solutions de sécurité. Enfin, l’étude démontre que les antivirus ne sont pas une protection optimale pour les particuliers comme pour les entreprises mais que l’intégration d’outils d’analyse comportementale en leur sein permet de réduire le temps de prise en compte de nouvelles menaces. Autrement dit, elle permet d’améliorer les antivirus en continu et de s’assurer qu’ils bloquent les malwares inconnus dès le début de leur propagation. Alors que beaucoup de logiciels antivirus avaient été accusés d’embarquer une faille de sécurité il y a quelques mois, il leur faudra donc encore du temps pour regagner leurs lettres de noblesse…

partager cet article