A l’occasion du renouvellement de notre partenariat avec gentooexperimental.org, nous voudrions dédier un article sur notre site web pour expliquer notre contribution au monde Gentoo. Voici quelques questions que nous avons posées à Patrick Lauer, l’un de ses principaux développeurs, puis à Robin H. Johson, manager de l’infrastucture Gentoo.

A Patrick Lauer =>

SD-France : Pouvez-vous décrire, en quelques mots, quel est l’objet de votre organisation ?
Gentoo (Patrick Lauer) : Gentooexperimental.org est un de mes sites web et est actuellement basé sur deux serveurs. C’est un site où se retrouvent des projets en relation directe avec Gentoo, afin d’y trouver des hébergements et d’autres ressources. Mais j’ai aussi apporté mon aide à d’autres projets, comme Gnuffy Linux et Ark Linux, par exemple.

Expliquez-nous comment vous utilisez les ressources que nous vous fournissons, et le contexte dans lequel elles sont utilisées.
L’ancien serveur, qui fut en ligne de 2006 jusqu’au début 2010, faisait tourner tellement de choses qu’il était devenu un véritable cauchemar administratif.
Je suis assez libéral dans son administration, et personne n’a créé de problème jusque là. La plupart des utilisateurs sont simplement contents d’avoir un peu d’espace web ou un shell [NDLR : un shell est la ligne de commande Linux] pour y lancer irssi [NDLR : un client IRC, de chat, pour linux en ligne de commande]. Si quelqu’un a besoin d’un compte sur la machine ou d’applications spécifiques à installer, ils n’a qu’à me demander et il l’aura. Et si quelqu’un a besoin d’un nouveau service, je suis toujours prêt à le laisser le mettre en place lui-même. D’ailleurs, nous avons une douzaine de personnes dans le groupe wheel [NDLR : le groupe « wheel » est un groupe d’utilisateurs ayant la possibilité d’effectuer des tâches d’administration sur la machine].
La nouvelle machine [NDLR : celle que nous leur prêtons] est tellement plus rapide que nous pouvons faire tourner encore plus de services sans la moindre difficulté.
Pour le moment, le serveur :
* fournit un miroir rsync pour le projet Gentoo Prefix [NDLR : un endroit où les fichiers du projet sont téléchargeables aisément]
* héberge pkgcore.org (un gestionnaire de paquets alternatif)
* fait tourner le serveur Deltup Dynamic, qui fournit de petits deltas de fichiers, et grâce auquel les gens n’ont pas besoin de télécharger l’ensemble des gros fichiers d’update, mais seulement la différence entre l’ancienne et la nouvelle version.
* héberge tous les fichiers que l’ancien serveur hébergeait.
* fournit un shell pour travailler ou lancer irssi, pour n’importe quel développeur Gentoo qui en fait la demande, et tout utilisateur ayant réussi à me convaincre de leur potentiel de contribution au projet.
A terme, il fera aussi tourner Tinderbox, qui permettra de construire tous les paquets Gentoo à la recherche de bugs.
Comme cette nouvelle machine a de multiples adresses IP, il est très facile de séparer les services dans des vServers [NDLR : des serveurs virtuels], ce qui en simplifie extrêmement l’administration.

Comment avez-vous entendu parler de nous, comment fut établi le partenariat ?
En 2006, le bugzilla Gentoo [NDLR : Bugzilla est un système collaboratif de rapport et gestion des erreurs dans les software] avait de graves problèmes de performance. David CHANIAL supposa alors sur IRC qu’une machine plus puissante pourrait aider à régler le problème. Et si les soucis se révélèrent finalement venir des logiciels et non pas du matériel lui-même, ce fut l’occasion de conclure qu’avoir une machine dédiée à ce genre de tâches serait un indéniable plus.
J’ai donc aujourd’hui une machine particulièrement efficace pour travailler. L’un dans l’autre, ce serveur est une aide puissante pour beaucoup de gens, et j’espère que nous pourrons le conserver en fonctionnement le plus longtemps possible.

Pouvez-vous nous faire part d’un retour sur les services SD-France ainsi que sur notre réseau ?
En 2006, le réseau était un peu « ballotant », il y avait un tas de petites pertes de connexion et des ralentissements. Mais celui-ci a été en constante amélioration, et aujourd’hui tout fonctionne « comme il se doit ».
En 2008, si je me souviens bien, le serveur fut victime d’un problème matériel qui nécessitait plus d’une semaine de réparation. Mais cette lenteur fut causée par le manque de pièces de spare, ce qui n’était pas votre faute et, bien au contraire, je note que la communication avec votre équipe technique fut des plus rapides et des plus compétentes !

Aimeriez-vous rajouter quelque chose ?
Un grand Merci à vous de nous fournir une si bonne machine!
Vous êtes les premiers sur ma liste d’hébergeurs professionnels !
Merci encore pour tout.

A Robin H. Johson =>

SD-France : Pouvez-vous décrire en quelques mots quel est l’objet de votre organisation ?
Gentoo (Robin H. Johson) : Nous produisons Gentoo Linux, une distribution Linux spécialement conçue pour être automatisée, optimisée, personnalisée, pour presque n’importe quel application ou besoin. Performances extrêmes, configuration poussée et une importante communauté d’utilisateur et de développeurs, tous garants de l’expérience Gentoo.

http://www.gentoo.org/main/en/about.xml

SD-France : Expliquez-nous comment vous utilisez les ressources que nous vous fournissons, et le contexte dans lequel elles sont utilisées ?
Gentoo : Vous nous avez fourni le premier serveur, srv571, adresse ip 81.93.240.111, appelé chez nous « flycatcher.gentoo.org ».
Il est le serveur principal, et premier, publique Ipv6 de rsync pour l’arbre portage et il est mis à jour toutes les 30 minutes [NDLR : pour résumé, ce serveur est le premier chez eux à disposer de la technologie IPv6, la nouvelle et future norme de connectivité Réseau. Ce serveur leur sert à maintenir a jour « l’arbre Portage ». Portage est le gestionnaire de paquet, c’est a dire d’applications et de dépendances du sysèeme Gentoo. C’est la clé de voute de tout le système Gentoo.]
Dans un second temps il est aussi le serveur de sauvegarde de Rsync Ipv4 et le serveur de remplacement à chaud pour nos services CVS, SVN et Git [NDLR : CVS/SVN/Git sont des logiciels de « contrôle de révision de version », c’est à dire avant tout des outils collaboratifs permettant aux développeurs de travailler conjointement à l’évolution et au développement de logiciels.]
Par ailleurs, nous avons aussi utilisé le serveur pour tester quelques uns des projets Gentoo impliqués dans le « Google Summer of Code » puisqu’ils utilisaient l’IPv6.

SD-France : Comment avez-vous entendu parler de nous, comment fut établi le partenariat ?
Gentoo : David CHANIAL nous a contacté en Mai 2009, et nous a offert un serveur.

SD-France : Pouvez-vous nous faire part d’un retour sur les services SD-France ainsi que sur notre réseau ?
Gentoo : Votre connectivité IPv6 est fabuleuse, votre serveur fut l’une de nos premières machines à bénéficier d’une connectivité IPv6 native, et nous a permis de fournir des services en IPv6 aux utilisateurs facilement.
Le serveur est extrêmement fiable, et vos alertes à propos des pannes potentielles ont toujours été promptes (et les problèmes particulièrement rares).